Les activités sportives sont nécessaires pour les femmes enceintes, il suffit de savoir suivre le rythme du corps. Le sport permet de tonifier les muscles et d’augmenter l’endurance physique, c’est ce dont une femme enceinte a besoin pour se préparer à l’accouchement.  Bien sûr, certaines activités sont plus conseillées que d’autres, mais tout dépend de la capacité physique de chacune. Il est recommandé de demander l’avis d’un médecin ou d’une sage-femme avant de s’adonner à un sport.

Dans les colonies de vacances pour adultes, les activités de groupe sont privilégiées, elles sont choisies pour être adaptées à tous.

Profiter des sports en plein air pendant les vacances

Un séjour en colonie de vacances donne l’occasion de bouger son corps à volonté avec des activités modérées comme la marche en randonnée, le vélo, l’aquagym ainsi que la natation.

Certaines colonies de vacances proposent la pratique de sports aérobies pour accroître la capacité cardiaque des enfants et pour améliorer leur santé. Les activités physiques  proposées visent également à travailler les muscles.

 

La marche est très recommandée puisqu’elle constitue un exercice complet favorisant l’échange entre la mère et le bébé. De plus, elle favorise l’oxygénation et l’ouverture du col de l’utérus qui est très utile un peu avant l’accouchement. Elle ne demande aucun équipement  particulier sauf de bonnes chaussures, elle améliore la circulation du sang qui permet d’éviter les jambes lourdes.

La marche  peut être pratiquée partout, mais l’idéal est la campagne, les terrains plats sont à privilégier pour un exercice efficace et sans risque.

 

Quand on fait du sport, il faut boire suffisamment d’eau pour éviter la déshydratation, surtout pendant la grossesse. Les activités sportives en haute altitude et dans les endroits mal aérés sont à éviter.

 

Le stretching, des activités d’étirement pour femmes enceintes

 

Ce type d’activité pratiquée pendant la période de grossesse ressemble à des exercices de yoga. C’est le meilleur moyen d’optimiser la souplesse des muscles, permettant ainsi de mieux se préparer face aux changements provoqués par l’accouchement.

 

Le yoga prénatal aide la future mère à relâcher ses muscles et à se détendre en travaillant sur la relaxation de l’esprit. L’objectif est d’éliminer le stress. La séance est encadrée par une sage-femme ou un kinésithérapeute pour guider dans les mouvements et les postures à réaliser.

 

Le stretching est aussi un concept qui vise à travailler le souffle, un exercice vraiment nécessaire si la maman choisit l’accouchement par voie basse. Cette activité aide à gérer l’émotion et à assurer une connexion parfaite entre le bébé et sa mère.

 

Les exercices du périnée

 

Ces exercices qui concernent le plancher pelvien sont essentiels pour améliorer la souplesse des muscles au niveau du périnée afin de réduire au maximum le risque de déchirure provoquée par l’accouchement.

 

Ces activités permettent à une mère d’éviter certains troubles  provoqués par le changement brusque de sa morphologie. En effet, elle évite les hémorroïdes ainsi que l’incontinence pendant et après la naissance de l’enfant. Les activités physiques de Kegel se pratiquent tous les jours durant la période de grossesse pour qu’elles soient efficaces.

 

Les moments de détente durant la colonie de vacances sont parfaits pour effectuer tranquillement ces exercices.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *