Envie de créer votre entreprise ? Besoin d’un financement ? On serait tenté de choisir la solution de facilité que sont les prêts bancaires. Mais est-ce réellement la seule solution ? Retour sur les différents types de financement pour monter votre boite.

Séduire les actionnaires et les investisseurs

Avec l’aide d’un expert-comptable Saint-Gilles, il vous sera facile de séduire des actionnaires et des investisseurs pour votre société. Ce qui vous permettra de trouver des fonds, sans avoir à vous endetter. La majorité des entreprises en Belgique fonctionne en partie avec ce genre de financement.

Mais attention, pour séduire les actionnaires et les investisseurs, vous devez avoir un business plan. Et ce n’est pas un document que vous allez obtenir aux petits bonheurs la chance. Vous devez passer par plusieurs étapes de préparation pour ce faire. Et la nécessité des connaissances et de l’objectivité d’une agence comptable devient alors évidente.

Le business plan n’est rien d’autre que la présentation de votre projet professionnelle. Il met en avant la personnalité de votre activité, les bénéfices prévus et les risques sur plusieurs années. C’est nécessaire pour que les potentiels investisseurs puissent envisager de vous accorder des fonds.

Néanmoins, il convient de dire que ce système de financement n’est pas sans inconvénient. Notamment, si vous avez des actionnaires, vous devriez rendre des comptes sur votre mode de gestion et justifier les mouvements financiers de votre entreprise. Vous ne serez plus seul maitre à bord.

Les crédits professionnels des banques belges

Comme susmentionnés, les crédits professionnels sont des solutions de facilité pour financer votre projet.  Les démarches sont désormais plus faciles. Et certains établissements peuvent vous accorder des facilités de payement. Au lieu d’un recouvrement mensuel, un payement trimestriel ou même annuel peut être requis.

Mais les points négatifs d’un emprunt sont évidents. En premier lieu, vous serez tenu du respect des mensualités. Le cas échéant, vous vous exposerez à des pénalités plus ou moins lourdes : le fichage dans les incidents bancaires, les procédures de recouvrement juridiques, etc.

Néanmoins, cette démarche est rapide et à la portée de tous les entrepreneurs. Le crédit vous propose un financement pouvant aller jusqu’à 75 000 euros si vous avez la possibilité de justifier votre emprunt. Et vous gardez en plus la main mise sur l’intégralité de votre entreprise. Vous n’aurez pas de compte à rendre.

Vous serrez la ceinture : une autre bonne idée

Mais si vous avez du temps et de la patience, mais surtout de la discipline, il vous sera possible de vous passer des deux précédentes solutions. Certains réussissent parfaitement à créer leur propre activité en se serrant simplement la ceinture.

Afin de savoir le capital dont vous avez besoin pour vous lancer à votre propre compte, le mieux reste de faire appel à un expert-comptable. Il fera non seulement une étude de marché, mais aussi un plan de financement qui vous permettra de connaitre le budget que vous devez atteindre. De quoi vous aider aussi à vous organiser.

Par ailleurs, le cabinet de comptabilité peut vous proposer différentes astuces et solutions afin de dégager des épargnes tous les mois, sans trop affecter votre budget et votre niveau de vie. Il n’y a rien de tel que les avis et les conseils des professionnels de la finance pour vous aider. Ces derniers adressent désormais leur prestation aux simples particuliers comme aux grandes entreprises. Bien évidemment, les formules et les devis ne sont pas les mêmes dans un cas ou dans l’autre.

Vous avez tous les clefs en main pour vous lancer à votre propre compte. Il ne reste plus qu’à trouver la bonne idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *