La dysphasie chez l'enfant

Chaque année, la dysphasie touche à peu près un enfant sur cent, en âge d’être soumis à l’enseignement scolaire. D’après certaines recherches, les garçons en sont plus concernés que les filles, mais la raison de cela n’est pas encore cernée. Votre enfant a des difficultés à mémoriser des informations ou a du mal à s’exprimer, bien qu’il vous comprenne parfaitement ? Découvrez dans cet article, quelques points essentiels qui vous aideront sûrement à comprendre votre enfant dysphasique.

Qu’est-ce que la dysphasie ?

La dysphasie est l’effet d’un dysfonctionnement au niveau des structures cérébrales traitant particulièrement les informations qui sont liées au langage. En fait, le fait d’acquérir la capacité d’articuler une parole ne se résume pas uniquement à la création de mots ainsi qu’à leur assemblage. En effet, cette acquisition fait également en sorte que les zones intervenant dans le vocabulaire, la syntaxe et la sémantique interagissent. Ce qui signifie que le lexique, la manière d’utiliser les mots et de les combiner avec les sons, doivent donc parvenir à véhiculer une idée bien précise.
Cependant, lorsque l’un ou plusieurs de ces éléments formant le langage articulé ont du mal à se développer, cela peut favoriser l’apparition des troubles au niveau des moyens d’expression. C’est ce qui vient donc engendrer la dysphasie. Si vous avez du mal à accepter la situation de votre enfant, journal de maman vous aide à surmonter cette circonstance. Grâce à des conseils relativement bienfaisants, vous serez effectivement plus serein et plus bienveillant envers votre petit, dans la vie de tous les jours.

Les types de difficultés et leurs solutions

Voici quelques difficultés que peuvent rencontrer les enfants atteints de dysphasie ainsi que des idées, afin de les aider dans leur parcours scolaire :

  • Si le petit a du mal à comprendre une tâche, faites une démonstration de ce qu’il doit faire en lui disant quelques mots clés ;
  • S’il ne comprend pas les consignes, répétez et reformulez ces dernières, en donnant une instruction à la fois. Employez également du visuel pour démontrer ce que vous souhaitez qu’il fasse ;
  • Lorsqu’il ne sait pas comment démarrer une tâche, laissez-lui le temps de voir ce que les autres enfants font. Soutenez-le en lui montrant par où débuter et enlevant les objets qui lui sont inutiles, afin de ne pas l’embrouiller ;
  • S’il a des difficultés dans les transitions, placez des représentations graphiques qui indiquent l’horaire de la journée devant lui et utilisez-les à chaque étape ;
  • S’il a du mal à exprimer ses goûts, ses besoins ainsi que ses désirs, laissez-lui toujours le temps et faites-lui comprendre que vous êtes constamment à son écoute ou que vous vous concentrez réellement sur lui. Demandez-lui de vous montrer ce qu’il veut dire et posez-lui des questions auxquelles il pourra répondre par oui ou non, afin de mieux cerner ce qu’il désire exprimer.

Règles d’or pour une communication harmonieuse avec votre enfant dysphasique

Il existe actuellement plusieurs choix en matière de livre dysphasie qui peut vous être réellement bénéfique, afin de mieux comprendre votre enfant et le soutenir. N’hésitez donc pas à effectuer des recherches concernant cela, tout en appliquant ces quelques règles d’or pour vous aider à communiquer avec votre petit :

  • Vérifiez sa compréhension et son attention envers votre message ;
  • Utilisez toujours des supports visuels ;
  • Exagérez votre expression faciale et corporelle, en parlant très lentement ;
  • Situez votre enfant dans le temps, en utilisant un horaire visuel ;
  • Aidez-le à se faire comprendre ;
  • Privilégiez toujours les moments où il est plus calme pour lui parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *